Passer au contenu

Pays

The Blue Bees – Patrouille d'hélicoptères de l'armée de terre belge (1979)

translation missing: fr.product_price.price.original €0,00 - translation missing: fr.product_price.price.original €0,00
translation missing: fr.product_price.price.original
€0,00
€0,00 - €0,00
translation missing: fr.product_price.price.current €0,00
translation missing: fr.product_price.price.tax_line_html

The Blue Bees – Belgian Army Helicopter Team

Dossier 1978 de la patrouille de présentation de l’aviation légère de l’Armée de Terre belge

Bien que le choix de L'Abeille comme insigne d'Armée belge remonte déjà à L'année 1917, la formation de l’équipe de démonstration de l'Aviation Légère de l’Armée de terre belge est plus récente.

L'aviation légère de l'armée belge a été officiellement créée le 1er avril 1954 et en 1959, l'hélicoptère Alouette II a équipé trois escadrons (16e, 17e et 18e). Plus tard, à Butzweilerhof (base aérienne belge en Allemagne), plusieurs équipes de présentation de l'Alouette II furent créées au fil des ans : en 1965, les "Red Pitch" du 16 Esc Lt Avi ; en 1968, les "Blue Bees" du 17 Esc Lt Avi ; et en 1970, les "Larks" du 18 Esc Lt Avi.

C'était un peu trop à supporter et à financer. En 1971, il ne restait plus que les "Blue Bees" et chaque année, l'équipe passait d'une escadrille à l'autre pour donner aux trois escadrilles d'aviation légère l'occasion de représenter la Belgique lors de réunions et de manifestations internationales.

En 1980, en raison de la crise économique et de la récession, les "Blue Bees" sont dissous et ne voleront plus jamais.

La difficulté du vol en formation provient principalement de ce que cet hélicoptère léger est naturellement instable et aussi des courtes distances entre rotors tournants qui doivent être respectées durant le vol.

Le but de l'Aviation Légère de la Force Terrestre belge était de montrer avec cette équipe nationale, ce dont son personnel - pilote et mécanicien, et son matériel étaient capables. Elle espérait en même temps aider une jeunesse que les choses de l'air attirent naturellement dans le choix d'une profession.

En tant que représentant à l'étranger de l'armée belge en particulier, et des forces armées belges en général, le ministère de la défense a promu les Blue Bees en 1974 au rang de "National Demo Team". Les membres étaient autorisés à porter sur leurs uniformes et combinaisons volantes l'insigne de "représentant militaire international".

33 pages, en 4 langues : français, néerlandais, allemand et anglais