Passer au contenu

Pays

Mortane, Jacques - Les Mystères de la guerre aérienne (1919) (nouvelle édition illustrée 2022)

translation missing: fr.product_price.price.original €16,00 - translation missing: fr.product_price.price.original €16,00
translation missing: fr.product_price.price.original
€16,00
€16,00 - €16,00
translation missing: fr.product_price.price.current €16,00
translation missing: fr.product_price.price.tax_line_html

Les Mystères de la guerre aérienne

par Jacques Mortane

(2022)

Jacques Mortane, de son vrai nom Jacques Romanet (1883-1939), peut être considéré comme le plus important journaliste aéronautique français de l’entre-deux-guerres. Journaliste sportif en 1908, il fréquente les meetings aériens et devient le confident des futurs as de la 1ère guerre: Garros, Védrines, Guynemer…
En 1916, il réussit la gageure de publier chaque semaine un hebdomadaire de 24 pages sur les opérations aériennes, « La Guerre Aérienne Illustrée » qui, après l’Armistice, devient « La Vie Aérienne Illustrée ». Auteur de plus d’une quarantaine d’ouvrages sur l’aviation, il reçut le prix Sobrier-Arnould de l’Académie Française. Titulaire de la Légion d’Honneur, il enseigna à l’Ecole Supérieure d’Aéronautique.
Avec « Les Mystères de la Guerre Aérienne », écrit et publié pour la première fois en 1919, Jacques Mortane emmène le lecteur derrière les lignes ennemies pour lui faire vivre les toutes premières opérations aériennes « spéciales » de la première guerre. Qu’il s’agisse de collecte de renseignement, de sabotage d’installations, de récupération de pilote abattu, d’agent ou de prisonnier évadé, les états-majors français, italiens ou allemands ont toujours eu recours à l’avion pour effectuer ces missions le plus souvent nocturnes et occultes.
Ce sont ces pionniers qui ouvrirent la voie aux opérations des Lysanders de la 2ème Guerre, aux infiltrations/exfiltrations derrière le Rideau de Fer durant la Guerre Froide et à toutes les opérations occultes des conflits contemporains.
Un retour aux sources passionnant qui n’a pas pris une ride.

142 pages - noir et blanc - nouvelle édition illustrée